La banlieue, un enjeu national pour Dominique de Villepin?

Une première visite à Bondy le 4 janvier, une seconde le 19 juin dans un quartier du Val Fourré, à croire que Dominique De Villepin apprécie tellement la banlieue qu’il va finir par s’y installer. Mais quel est réellement l’objectif de ces visites? Un rapprochement du peuple certes mais à quelles fins?

On a rarement vu un homme politique si bien accueilli en banlieue. Trop longtemps stigmatisés, les habitants des quartiers ont aussi besoin que l’on s’intéresse à eux autrement qu’à travers le chômage, l’insécurité, et l’échec scolaire. Dominique de Villepin semble être un des seuls à l’avoir compris. Il va, il vient, se «promène » sur les marchés, dans les centres sportifs, rencontre les gens, reçoit des encouragements, félicite à son tour les initiatives, les associations, reçoit des compliments.

La banlieue sera-t-elle au centre des prochaines élections présidentielles ? En tout cas un enjeu important, auquel Dominique de Villepin s’est déjà attaqué, et il a des armes solides. Malgré le fiasco du CPE, le couvre feu instauré après les émeutes de 2005 et l’affaire Clearstream, il semble toujours aussi sûr de lui et s’engage sur des terrains qui lui semblent déjà conquis. Car en opposition à cela, personne n’oublie son discours à l’ONU en 2003 et sa position ferme contre la guerre en Irak, ni son refus de laisser la France sous l’emprise du géant américain. Nombreux sont ceux qui se souviennent qu’il est né à Rabat, qu’il défend la cause palestinienne et que par dessous tout il est le rival par excellence de l’actuel Président de la République. Les habitants de banlieue sont sûrement les premiers à faire la différence entre les deux hommes.

Alors oui Dominique De Villepin est un homme de droite, mais il incarne des valeurs que la politique d’aujourd’hui semble avoir occultées.

Cependant, avec l’expérience nous commençons à comprendre à quel point les hommes politiques sont malicieux surtout lorsqu’ils sont ambitieux. Beaucoup de députés nous le dirons à l’Assemblée Nationale, pour eux l’ancien Premier Ministre de Jacques Chirac s’amuse à faire un « pied de nez à Nicolas Sarkozy » afin de devenir « une force de nuisance ».

Il est peu probable que ces visites à répétition aient comme seul objectif un rapprochement humain, comme le nouveau banlieusard le déclare lui-même. Si c’était le cas, nous ne pourrions qu’applaudir, car c’est bien ce qu’il manque à nos représentants, à savoir un pied dans la vie réelle des citoyens.

Tant de promesses ont déjà été faites et jamais respectées
La banlieue aujourd’hui concentre tous les problèmes français. Il est urgent de les résoudre pour ne pas retomber dans la frustration qui amène à la violence et ses dérives. Nos quartiers sont des terrains sensibles, si Monsieur de Villepin s’y intéresse, il doit le faire pour les bonnes raisons.

Avant de se quitter, la présidente du Club de Villepin, Brigitte Girardin, nous apprend que M. de Villepin visite les banlieues mais aussi les milieux ruraux. Pourtant, ces visites à la campagne sont quasi inexistantes dans les médias. C’est que Dominique De Villepin sait se promener sans caméra alors pourquoi pas au quartier?

Ayann Koudou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s